IRSEMLa lettre de l'Irsem 2010 - n°4

Visitez notre site internet : http://www.irsem.defense.gouv.fr

Agenda scientifique


  • Etudes de l'Irsem
  • Fiches de l'Irsem
  • Cahiers de l'Irsem
  • Nos Travaux

Manifestations

Les Forums et Rendez-vous thématiques de l'Irsem entameront un nouveau cycle à la rentrée 2010-2011, proposant comme l'année précédente, une approche transversale et pluridisciplinaire correspondant aux programmes de recherches en cours.

  • Les Forums
  • Les Rendez-vous : Histoire
  • Les Rendez-vous : Sécurité
  • Les Rendez-vous : Méditerranée

Les jeunes chercheurs

  • Doctorants
  • Le séminaire
  • Programme
  • Prix scientifiques
  • Soutenances de thèses

A signaler

  • Sophie BOISSEAU DU ROCHER, Asie 2010-2011, Forces et incertitudes de la locomotive du monde, Mondes émergents, La Documentation française, Paris, 2010.
  • Fabien TERPAN, La politique étrangère de sécurité et de défense de l'Union européenne, Réflexe Europe, La Documentation française, Paris, 2010.
  • Florence CHALTIEL, Le processus européen de décision après le traité de Lisbonne, Réflexe Europe, La Documentation française, Paris, 2010.
  • Frédéric CHARILLON, La France peut-elle encore agir sur le monde ?, éditions. Armand Colin, Paris, 2010
  • Dawn CHATTY, Bill FINLAYSON, Dispossession and Displacement ; Forced Migration in the Middle East and North Africa, Oxford University Press, June 2010
  • Robert SCHUETT, Political Realism, Freud, and Human Nature in International Relations, Edited by Palgrave Macmillan, 25 juin 2010.
  • Pascal BONIFACE, Hubert VEDRINE, Atlas du monde global, (2e édition revue et augmentée), éditions. Armand Colin, Paris, Juin 2010.
  • Luis MARTINEZ, Violence de la rente pétrolière, Algérie - Libye - Irak, Presses de Sciences Po, 5 juin 2010.
  • Christophe SOLIOZ, Retour aux Balkans. Essais d'engagement 1992-2010, Paris, L'Harmattan, juin 2010, 404 p.
  • Paul CLAVAL, Les espaces de la politique, Paris, Armand Colin, coll. U Géographie, juin 2010, 416 p.
  • Pierre DOCKÈS et Jean-Hervé LORENZI, Le choc des populations. Guerre ou paix, Paris, Fayard, juin 2010, 333 p.
  • Jean-Pierre BAROU et Sylvie CROSSMAN, Tibet : une histoire de la conscience, Paris, Seuil, juin 2010, 206 p.
  • Thierry TARDY, European Security in a Global Context, Internal and External Dynamics, Routledge, June 2010.
  • Mats BERDAL, David UckoReintegrating Armed Groups After Conflict: Politics, Violence and Transition, Routledge, June 2010
  • Takeshi YUZAWA, Japan's Security Policy and the ASEAN Regional Forum: The Search for Multilateral Security in the Asia-Pacific, Routledge, June 2010.
  • Philippe HUGON, Géopolitique de l'Afrique, (2e édition), éditions. Armand Colin, Paris, Mai 2010
  • Marine LEFEVRE, Le soutien américain à la Francophonie, Enjeux africains 1960-1970, Presses de Sciences Po, mai 2010.
  • Venance JOURNÉ, Armes de terreur. Débarasser le monde des armes nucléaires biologiques et chimiques, Paris, L'Harmattan, mai 2010, 250 p.
  • Danielle DOMERGUE-CLOAREC et Jean-François MURACCIOLE, Les milices du XVIe siècle à nos jours. Entre contruction et destruction de l'Etat, Paris, L'Harmattan, mai 2010, 226 p.
  • Michel HUGUIER, De Gaulle, Roosevelt et l'Indochine de 1940 à 1945, Paris, L'Harmattan, mai 2010, 324 p.
  • Caroline BARCELLINI, Le Musée de l'armée et la fabrique de la nation. Histoire militaire, histoire nationale et enjeux muséographiques, Paris, L'Harmattan, mai 2010.
  • Dominique TROUCHE, Les mises en scène de l'Histoire. Approche communicationnelle des sites historiques des guerres mondiales, Paris, L'Harmattan, coll. Nouvelles Etudes Anthropologiques, mai 2010, 212 p.
  • Seyyed Hossein MOUSAVIAN, Iran-Europe Relations: Challenges and Opportunities, Routledge, May 2010.
  • Bhumitra CHAKMA, Pakistan's Nuclear Weapons, Routledge , May 2010.
  • Russell ONG, China's Security Interests in the 21st Century, Routledge , May 2010.
  • R.B. SMITH, Changing Visions of East Asia, 1943-93: Transformations and Continuities, Routledge, May 2010.
  • Anthony VINCI, Armed Groups and the Balance of Power: The International Relations of Terrorists, Warlords and Insurgents, Routledge, May 2010.
  • James R. LEE, Climate Change and Armed Conflict: Hot and Cold Wars, Routledge, May 2010.
  • Laurent HENNINGER, Maurice VAISSE, Mai-Juin 1940, Défaite française, victoire allemande, sous l'oeil des historiens étrangers (nouvelle édition actualisée) ; éditions Autrement, Paris, Avril 2010.
  • Samantha BESSON, John TASIOULAS, The Philosophy of International Law, Oxford University Press, April 2010

Abonnement

Gérer votre abonnement ou inscrire un proche :

Kiosque


  • Ouvrage

    La Fin des Guerres Majeures


    Economica

    Juin 2010


  • Cahier de l'Irsem n°1

    Action extérieure et Défense :
    L'influence française à Bruxelles
  • Fiche de l'Irsem n°2

    L'attractivité des armées auprès des minorités ethniques en Europe :
    une comparaison Allemagne, France, Grande-Bretagne



    Carina SCHOLZ


  • Etude de l'Irsem n°1

    Les Crises en Afghanistan depuis le XIXe siècle


  • Cahier de l'Irsem
    n°2


    L'Axe du moindre mal :
    Le plan Obama - MCChrystal pour l'Afghanistan
  • Fiche de l'Irsem n°4

    État de la réflexion stratégique sur le conflit afghan : L'impact des événements de 2006 à 2010

    La coalition et l'État afghan dans l'impasse
    Volet n°1

    Camille SICOURMAT

Fermer
La Fin des Guerres Majeures

sous la direction de
Frédéric RAMEL, directeur scientifque de l'Irsem
Jean-Vincent HOLEINDRE, chercheur associé à l'Ehess

Depuis 1945, la guerre a changé de visage au point qu'on hésite désormais à la nommer. Interventions extérieures, guerres irrégulières, conflits asymétriques ou « de basse intensité »... De nouvelles expressions sont apparues pour souligner la singularité du contexte stratégique contemporain. Ainsi les conflits actuels sont-ils souvent présentés comme l'antithèse des guerres d'autrefois, qui étaient « grandes », « totales » et « majeures ».

Que s'est-il passé ? Comment interpréter les mutations de la guerre ? Comment les Etats occidentaux, dont les armées semblent avoir intériorisé le modèle de la guerre majeure tout au long du XXe siècle, peuvent-il relever les défis soulevés par les formes contemporaines de la conflictualité ? A l'âge de la mondialisation, qui voit émerger de nouvelles puissances, peut-on écarter tout scénario de guerre majeure ? Telles sont les principales questions posées dans cet ouvrage qui croise les regards d'historiens, de philosophes et de politistes pour proposer une approche originale et synthétique des problèmes stratégiques d'hier et d'aujourd'hui.
Fermer

Cahier de l'Irsem n°1

Action extérieure et défense : l'influence française à Bruxelles

Frédéric CHARILLON, directeur de l'Irsem
Frédéric RAMEL, directeur scientifique de l'Irsem


Cette étude a pour objet l'influence qu'un Etat peut exercer dans les organisations multilatérales à caractère stratégique.

Fondée sur une définition de la stratégique d'influence en termes de flux (personnel, idées), elle porte sur le cas français au sein des instances bruxelloises (UE-Otan) : un site d'observation d'autant plus crucial en raison des décisions politiques françaises récentes au regard de l'Alliance atlantique.

Différents paramètres politiques, institutionnels, militaires et informels sont ainsi appliqués. Ils aboutissent à un diagnostic qui met en relief de nombreuses spécificités au profit de la France mais aussi des maillons sous-estimés ainsi que quelques points aveugles qu'il conviendrait de prendre en considération.

Ce bilan invite à la formulation de suggestions et de recommandations.

Voir le cahier
Fermer

Fiche de l'Irsem n°2

L'attractivité des armées auprès des minorités ethniques en Europe : une comparaison Allemagne, France, Grande-Bretagne

Carina SCHOLZ


Dans la plupart des pays européens les processus d'immigration ont changé la composition de la population rapidement. Confrontées à cette évolution, les institutions publiques, y compris les armées, sont appelées à en tenir compte notamment dans le développement de leurs stratégies d'emploi. En outre, la suppression de la conscription génère de nouveaux besoins de recrutement pour les armées nationales.

La question de l'attractivité de l'armée pour les minorités ethniques concerne avant tout deux problématiques. Premièrement, les institutions publiques aspirent à une représentativité sociale et culturelle afin que leur légitimité soit acceptée par tous les groupes de la société. Par ailleurs, l'objectif annoncé est de servir comme vecteur d'intégration aux personnes issues de l’immigration. Deuxièmement, les armées professionnelles sont confrontées à un double problème concernant la recherche de recrues: le déclin démographique d'un côté et la compétition avec le secteur privé de l'autre.

Télécharger la Fiche
Fermer

Etude de l'Irsem n°1
Les Crises en Afghanistan depuis le XIXe siècle


Le 29 avril 2009, le Centre d'études d'histoire de la défense (CEHD) a organisé une journée d'études consacrée à l'histoire des crises en Afghanistan depuis le XIXème siècle. Depuis le CEHD a intégré l'Irsem où il a en charge le domaine « Histoire de la défense et de l'armement ».

L'approche historique de ces actes apporte un éclairage essentiel pour mieux appréhender le conflit qui perdure en Afghanistan et pour en comprendre tous les aspects.

Plusieurs spécialistes anaylsent les origines, les spécificités et les enjeux de la crise actuelle, dans un contexte marqué par une recrudescence de la violence en Afghanistan, comme au Pakisatan, et pas l'absence de perspectives tangibles de solution militaire au conflit.

Voir l'étude
Fermer

Cahier de l'Irsem n°2

L'axe du moindre mal : Le plan OBAMA-MCCRHYSTAL pour l'Afghanistan

Colonel Michel GOYA, Directeur d'études à l'Irsem
Camille SICOURMAT, chargée d'études à l'Irsem
Benoist BIHAN, chargé d'études à l'Irsem


Dans ses directives, le général McChrystal, commandant de la Fias (Force internationale d'assistance et de sécurité) fait le bilan sans concession de la situation en Afghanistan à la fin 2009. Son analyse prend en compte l'ensemble des paramètres et des acteurs, et vise à « dépasser le blocage opératif ». Son plan, constituté de trois phases distinctes (reprise de l'initiative, montée en puissance des forces nationales de sécurité afghanes et normalisation progressive de la situation), a été validé en décembre 2009 par le président américain Barack Obama.

Davantage encore que l'Irak, l'Afghanistan est souvent considéré comme une précieuse étude de cas sur la contre-insurrection contemporaine, mais également comme un test pour l'Otan, à innover face à ce défi.

Le colonel Michel Goya, spécialiste de ces questions, analyse et commente ce texte important, traduit ici de l'anglais par Camille Sicourmat. Il en propose une lecture stratégique, qui permet de mieux comprendre les traits principaux de l'approche américaine, et ouvre le débat sur celle-ci.

Voir le cahier
Fermer

Fiche de l'Irsem n°4

État de la réflexion stratégique sur le conflit afghan : L'impact des événements de 2006 à 2010

La coalition et l'État afghan dans l'impasse
Volet n°1

Camille SICOURMAT

Engagée depuis 2001 en Afghanistan, la coalition poursuit un triple objectif au sein de la Force internationale d'assistance et de sécurité (FIAS) : la défaite de l'insurrection, le renforcement de l'appareil militaire afghan et l'amélioration de la gouvernance et du développement socio-économique du pays. L'augmentation des violences depuis 2006 et des pertes militaires et civiles comme les lacunes du jeu démocratique et du développement sont autant de témoignages des difficultés auxquelles se heurtent la coalition et l'Etat afghan dans la mise en œuvre de cette stratégie.

Ce constat alimente une réflexion stratégique particulièrement riche en Europe, en Asie du sud ou outre-Atlantique. Les enjeux du conflit afghan -la sécurité du pays, de la région, des Etats occidentaux ou encore la crédibilité de l'OTAN- sont nombreux ; les leviers du succès le sont également -du contrôle militaire du terrain à la promotion d'une bonne gouvernance locale. La littérature sur la question du conflit afghan investit ainsi nombre de domaines. Cette fiche, divisée en trois volets, tentera de donner un aperçu de cette réflexion en proposant quelques références bibliographiques récentes qui éclairent la situation actuelle.

Ce premier volet s'intéresse plus particulièrement à l'état de la gouvernance et à la situation sécuritaire en Afghanistan, aux difficultés que rencontre la coalition dans ces domaines et aux réticences exprimées par les opinions publiques occidentales pour cet engagement militaire.

Télécharger la Fiche
« AVERTISSEMENT: Les opinions émises dans ce document n'engagent que leurs auteurs. Elles ne constituent en aucune manière une position officielle du ministère de la défense ni institutionnelle. »

Editorial

La première année de l'Irsem

A l'heure où l'Institut achève sa première année académique, une présentation de ses activités ainsi que de ses publications s'impose. Après une phase de fusion et de restructuration des centres au sein de la nouvelle entité, plusieurs tendances fortes se sont affirmées, qui aujourd'hui, attestent d'une dynamique à quatre dimensions.

La première correspond aux publications. Une vingtaine de productions (publiées ou sous presse) alimentent aujourd'hui les collections de l'Institut : 5 Cahiers de l'Irsem, 5 Etudes de l'Irsem, 1 Paris paper, 6 fiches, 3 Travaux, 1 ouvrage chez un éditeur privé, 1 numéro d'une revue à comité de lecture. Ces recherches sont directement connectées aux grandes questions stratégiques qui se posent actuellement à la France (influence de la France dans les structures bruxelloises, directive McChrystal, situation en Afghanistan.).

La deuxième dynamique est l'organisation d'une trentaine de manifestations scientifiques inscrites dans plusieurs cycles de conférences, lesquelles correspondent à une partie des orientations de recherche actuelles retenues par l'Institut. Leur composition reflète un souci constant de mettre en lien civils et militaires, chercheurs et praticiens comme le révèlent les programmes élaborés.

La troisième entend faire de l'Institut un espace d'échange académique sur les questions stratégiques. Plusieurs formules sont nées de cette dynamique initiée à différents échelons : une conférence des grands acteurs (H. Clinton), trois séminaires stratégiques avec des personnalités du monde militaire et scientifique (Général Caldwell, commandant la NATO Training Mission-Afghanistan, colonel Strbac de l'Institut de Recherche Stratégique de Belgrade, William T. Dean et L. Michael Allsep Jr. de U.S. Air Force Air Command and Staff College, Air University), l'accueil du Professeur Charles-Philippe David en avril 2010, titulaire de la Chaire Raoul Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l'UQAM, Université du Québec à Montréal. Ces échanges conduisent à la mise en place de partenariats avec ces différents acteurs.

Enfin, et non des moindres, la dernière dynamique consiste à susciter le travail commun entre chercheurs qui proviennent de centres différents mais aussi entre disciplines. Plusieurs programmes de recherche mis en place reflètent parfaitement ces croisements à l'oeuvre : la réforme du secteur de sécurité, la sûreté maritime, les enjeux stratégiques en Asie du sud à titre d'illustrations. Cette pratique bénéficie d'un dispositif récemment adopté : InitiativeS Irsem Scientifique (Isis) dont l'objectif est d'assurer la circulation des idées et l'émergence d'une synergie entre les composantes de l'Irsem. Le chemin est long du projet à la chose disent certains. Certes, mais incontestablement, la première année d'existence de l'Institut témoigne d'un processus déjà bien engagé. L'ensemble de l'équipe qu'incarne l'Irsem en est convaincu.

Par Frédéric Ramel, directeur scientifique de l'Irsem

Actualités de l’irsem

« The European Union, as a global actor »
Conférence doctorale Irsem - Sciences Po
Conférence doctorale L'Irsem et le Centre d'études européennes de Sciences Po ont organisé à Paris, les 3 et 4 juin derniers une conférence doctorale sur le thème : « The European Union, as a global actor ».

Cette conférence a réuni, sous la présidence de Messieurs les Professeurs Zaki Laïdi (CEE-Sciences Po) et Frédéric Charillon (Irsem), un panel de doctorants issus d'universités françaises et européennes (Institut universitaire européen de Florence, Law School of Ankara University, University of Oxford, Collegium of World Economy Warsaw, Université de Vienne).

Suite...

La Recherche doctorale au sein de l'Irsem

Parmi les missions qui ont été assignées à l'Irsem lors de sa création, l'émergence d'une relève de la pensée stratégique, par l'encouragement à une communauté de jeunes chercheurs, nous tient particulièrement à coeur.

L'Irsem cherche ainsi à rassembler un réseau de jeunes experts et lui donner les moyens de travailler et de rayonner. Le réseau de jeunes chercheurs et experts rattachés à l'Irsem qui participent régulièrement à nos activités, est consultable sous le lien suivant :

Les jeunes chercheurs rattachés à l'Irsem


Les travaux très prometteurs de ces jeunes chercheurs, leur reconnaissance scientifique croissante hors de nos frontières, sont pour le ministère de la défense, et Irsem plus particulièrement, qui a investi en eux, un motif de grande satisfaction.

Suite...

Partenariat avec le CeMiSS
Le 9 juin dernier, le directeur du Centre militaire d'études stratégiques italien (CeMiSS), le général de division Giacomo Guarnera et le directeur de l'Irsem, le professeur Frédéric Charillon, ont formalisé la coopération initiée en début d'année par la signature d'un protocole d'entente. Cet accord, établi en présence du vice-amiral d'escadre Richard Laborde, directeur de l'Institut des hautes études de défense nationale et de l'enseignement militaire supérieur, constitue une première étape dans la mise en œuvre d'un partenariat visant à favoriser l'échange d'informations, à mener conjointement des activités de recherche et à promouvoir les travaux respectifs.

Cet accord s'inscrit pleinement dans les orientations définies par le conseil franco-italien de sécurité et de défense institué lors du sommet de Nice en novembre 2007.

Présentation du CeMiSS

Analyse des risques et des menaces pandémiques
par Cécile Wendling, chargée d'études à l'Irsem et associée au groupe de travail sur l'Otan

Cécile Wendling, chargée d'études à l'Irsem participe à un travail d'analyse prospective sur les risques pandémiques piloté par l'ASEF - (Fondation Europe-Asie), pour l'ASEM le forum de dialogue entre chefs d'état et de gouvernement des pays d'Europe et d'Asie. C'est une occasion pour l'IRSEM de partager son expertise dans un partenariat euro-asiatique visant à construire des réponses coordonnées face aux nouvelles menaces.

Suite...
Focus sur les évènements

La guerre de Corée (1950 - 53) : soixante ans après
Bilan historiographique et nouvelles recherches
par Pierre Journoud, chargé d'études à l'Irsem

Le 60e anniversaire du déclenchement de la guerre de Corée (25 juin 1950) a été l'occasion pour l'Irsem d'organiser un colloque international sur l'histoire, la mémoire et l'actualité de cette guerre sinon oubliée, du moins fortement marginalisée dans la mémoire collective des Américains et de leurs alliés, telle une strate recouverte entre les victoires planétaires de la Seconde Guerre mondiale et le traumatisme de la défaite au Viêtnam. Et pourtant, non seulement la guerre de Corée a constitué un tournant essentiel dans les relations internationales pendant la guerre froide, mais les équilibres régionaux actuels et les enjeux stratégiques liés à la péninsule coréenne ne peuvent aujourd'hui se comprendre sans la prise en compte des conséquences majeures et multiples de ce conflit.

Suite...

International Workshop on the Korean War ; The Actors, the Korean War, 60 years after the Outbreak
13-14 may 2010, Séoul national University.
par Laurent Quisefit, chargé de cours à l'Université Paris VII Denis Diderot, et chercheur associé à l'UMR 8173 Chine, Corée, Japon.

Organisé par le Centre international des études coréennes du Kyujanggak de l'Université nationale de Séoul, le colloque international intitulé « The Actors, the Korean War, 60 years after the Outbreak » a regroupé des chercheurs non seulement coréens mais aussi anglais, japonais et français, ainsi que des chercheurs coréens venus des États-Unis (Ryu Young-ju) ou de Chine (Kim Donggil).

Suite...

L'Otan après l'Afghanistan
L'amiral James Stavridis, Commandant suprême des forces alliées en Europe, à l'Ecole Militaire
L'amiral Edouard Guillaud, chef d'état-major des armées, et l'amiral James Stavridis, commandant suprême des forces alliées en Europe, ont pu échanger leur vision de l'OTAN après l'Afghanistan, le 7 mai 2010, devant un large auditoire composé de hautes autorités militaires, d'auditeurs de l'IHEDN, d'attachés de défense des pays membres de l'UE et de l'OTAN en poste à Paris, et de chercheurs civils ou militaires.

Retour sur les points forts de cette rencontre

Un an après le Livre Blanc :
Repenser la posture stratégique de la France
L'exercice de rédaction d'un Livre Blanc de la défense est difficile mais nécessaire, et la formulation d'une posture stratégique plus complexe encore, pour la France comme pour d'autres, dans un monde qui évolue en permanence, de surprise stratégique en mutation des rapports de force. Telles sont quelques unes des conclusions que l'on peut tirer des débats qui ont eu lieu ce mardi 4 mai 2009 à l'Ecole militaire (voir programme).

Suite...

Allocution du Général Stanley McChrystal, commandant en chef des forces armées en Afghanistan
Ecole militaire, Paris, 16 avril 2010
par Guillaume Lasconjarias, chargé d'études à l'Irsem et Benoist Bihan, ingénieur d'études au CNRS

Général McChrystal Venu échanger et partager ses idées quant aux problématiques de défense nationale et plus précisément sur le cas afghan, le général McCHRYSTAL rappelle le sacrifice des troupes de l'Otan et de la FIAS (Force internationale d'assistance à la sécurité), mais aussi celui des membres des forces de sécurité nationales afghanes (ANSF) qui paient un lourd tribut aux combats menés contre les insurgés. Le général constate l'engagement important des forces de la coalition dans un pays complexe, où la société s'appuie sur un fonctionnement tribal, aux aspects multi-ethniques, fractionnée entre des éléments modernes et de fortes tentations conservatrices.

Suite...
Dossier stratégique : « Vers un nouveau concept stratégique de l'Otan »


L'Irsem met en place une réflexion stratégique sur l'avenir de l'Alliance
par Cécile Wendling, chargée d'études à l'Irsem et associée au groupe de travail sur l'Otan

Sous l'impulsion du secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen, un groupe de sages présidé par Madame Albright travaille actuellement à la réalisation d'une proposition d'un nouveau concept stratégique pour l'Alliance. Depuis la fin de la guerre froide, deux concepts stratégiques ont été conçus par l'Otan, l'un en 1991, l'autre en 1999. Il s'agit à chaque fois de produire un document qui récapitule les missions et la vision de l'alliance...

Suite...

Les enjeux d'un nouveau concept stratégique pour l'Otan :
Rupture ou continuité ?
par le général d'armée (2S) Jean-Paul Perruche, chercheur associé à l'Irsem

Le traité de Washington est le contrat de solidarité qui lie, depuis 1949, les Etats d'Amérique du nord et d'Europe dans le domaine de la défense. Il s'agit d'un texte bref, écrit en termes très généraux. Fondé sur le respect de valeurs communes et des intérêts de sécurité partagés, il demeure d'actualité malgré le profond changement du contexte sécuritaire intervenu depuis sa ratification. En fait, son actualisation est réalisée grâce à un concept stratégique commun qui précise le cadre, les domaines et les conditions dans lesquelles les pays signataires du traité envisagent d'agir ensemble lorsque leurs intérêts de défense et de sécurité sont menacés. Le concept vise donc à donner à un engagement de solidarité, d'ailleurs peu contraignant (article 5), des objectifs et un cadre concret partant de l'identification des menaces et des risques, en en déduisant les besoins de défense et proposant des mesures communes de nature à y répondre...

Suite...

Vers un nouveau concept stratégique de l'Otan :
premières recommandations du groupe des sages
par le général d'armée (2S) Jean-Paul Perruche, chercheur associé à l'Irsem

Mandaté par le Secrétaire général Rasmussen pour réfléchir à l'avenir de l'Otan, le groupe de sages dirigé par Madeleine Albright a remis ses recommandations pour un nouveau concept stratégique de l'Otan le 17 mai 2010 : « Otan 2020 : une sécurité assurée, un engagement dynamique ». Qu'en est-il de ses propositions ? Quel éclairage ce document apporte-t-il en vue des négociations à venir pour décider du nouveau concept stratégique de l'Otan à l'automne ? Le document en deux parties permet d'une part de dresser un bilan du contexte actuel et des enjeux auxquels l'alliance devra faire face dans les prochaines années et d'autre part de lister en cinq chapitres les recommandations du groupe. Il souligne d'emblée que l'Otan reste fidèle à l'article 5 de son traité et à sa mission de défense collective, tout en ayant pour rôle d'intervenir en opérations de projection pour protéger les intérêts de ses alliés.

Suite...
Notes d'actualités

« Affaire McChrystal » : la victoire en changeant ?
par le colonel Michel Goya, directeur d'études à l'Irsem

Le 23 juin, Barack Obama a relevé de son commandement le général Stanley McChrystal, commandant les forces de la coalition en Afghanistan, après la publication, dans le magazine Rolling stones, de propos très critiques de la part du militaire sur l'entourage du président.

Suite...

Enjeux et perspectives de la réforme du Code de justice militaire
par Emmanuel-Marie Peton, chargé d'étude à l'Irsem

Suite au dépôt le 3 mars 2010 du projet de loi relatif à la répartition des contentieux et à l'allègement de certaines procédures juridictionnelles qui réformera en partie le Code de justice militaire, il convient de s'intéresser à ce sujet essentiel pour les armées. Si la justice militaire est peu abordée en doctrine et que la jurisprudence est peu prolixe, la communauté militaire veille à la reconnaissance de sa spécificité par un code adapté à ses besoins.

Suite...
Vu des Etats-Unis

Chronique du Potomac
Kaboul-sur-Mékong
par le colonel Jean-Christophe Noel, correspondant de l'Irsem à Washington

En 1991, le président américain George H.W. Bush clamait après la victoire contre l'armée irakienne que « le spectre du Viêtnam était enterré pour toujours dans les sables du désert de la péninsule Arabique ». Sa prédiction n'allait se vérifier qu'environ dix années plus tard. Dès 2002, George W. Bush demandait au Congrès l'autorisation de pouvoir éventuellement recourir à la force pour désarmer Saddam Hussein. Des journalistes rapprochèrent immédiatement cette initiative de celle de Lyndon B. Johnson qui incita en 1964 le parlement américain à voter la résolution du golfe du Tonkin . Depuis, les comparaisons entre les deux guerres se sont multipliées et les commentateurs n'ont cessé de dresser des analogies ou de marquer les différences entre ces deux conflits.

Suite...
Portraits du mois

Chercheurs militaires

par Frédéric Charillon, directeur de l'Irsem

Le portrait du mois est pluriel, puisqu'il est consacré cette fois à trois auteurs. Plus précisément à trois auteurs militaires, qui ont en commun le goût de la recherche. Trois colonels d'active, qui par l'intérêt qu'ils ont toujours porté aux sciences humaines et sociales, par la qualité de leurs travaux ou de leur réflexion, contribuent amplement aux débats et aux recherches sur la défense et la stratégie. Amoureux de la pensée stratégique et de l'échange intellectuel, ils allient sophistication dans l'analyse et simplicité dans les rapports humains : les Universitaires sauront apprécier la rareté de cette ressource. Il était donc aussi légitime qu'agréable de rendre hommage, ce mois-ci, à ces correspondants désormais réguliers de l'IRSEM que sont, par ordre alphabétique, les colonels Benoît DURIEUX, Jean-Christophe NOEL et Jérôme PELLISTRANDI.

Suite...
Le livre du mois

Paroles d'officiers
Ecrit par Jean-Claude Barreau, Amiral Jean Dufourcq, Frédéric Teulon
Fayard, 2010, 264 p.

par Barbara Jankowski, responsable d'études à l'Irsem

Paroles d'officiers Extrait de la 4ème de couverture: « Avec l'abandon du service militaire par conscription, en 2001, les militaires et les armées ont quasiment disparu des préoccupations quotidiennes de la majorité des Français. Aujourd'hui, des officiers de toutes générations, cadres d'une société militaire tournée vers la réflexion autant que vers l'action, n'hésitent plus à s'exprimer. L'amiral Jean Dufourcq, qui a quitté récemment le service actif, a sollicité un certain nombre d'entre eux. Ils ont dialogué en toute liberté, sans tabou ni langue de bois. Dépouillés, analysés et assemblés avec un regard extérieur à la fonction militaire par Jean-Claude Barreau et Frédéric Teulon, leurs propos révèlent une société bien plus complexe, diverse et ouverte qu'on ne le croit généralement. Tous les sujets sont abordés, de la place des officiers dans la société française à la baisse de la considération portée au métier des armes, de l'expérience du combat en Afrique ou dans l'ex-Yougoslavie au rôle de la dissuasion nucléaire et de l'OTAN. Les officiers répondent à des questions graves, souvent occultées : que signifie aujourd'hui mourir pour la patrie ? À quoi sert l'armée ? La guerre en Afghanistan a-t-elle un sens ? Y a-t-il encore une doctrine stratégique française ? »

Suite...

Directeur de publication > Frédéric Charillon, Directeur de l’Irsem
Responsable éditorial > title de Laubadère
Conception > Jean-Marc Klein - Olivier Pitton
Réalisation > DIRISI-Vanves BRSI / cellule Conception Web

En application de la loi informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en envoyant un message
à l'adresse Diane de Laubadère

EMS

Copyright 2009 - Tous droits réservés - Ministère de la défense